Découvrir Varallo

«La position de cette ville, avec son sanctuaire sur le célèbre Sacro Monte, présente des vues particulières et intéressantes qu’aucune personne dotée de toutes ses capacités ne devrait négliger de visiter, et, avec ses vieilles maisons et ses pentes richement végétalisées, forme une image que peu de dessinateurs négligeraient de posséder».

C’est ainsi que le guide Murray décrivait Varallo au milieu du XIXe siècle, point de référence pour le tourisme anglais dans les Alpes. Bien que plus d’un siècle se soit écoulé, cette brève présentation de la ville est toujours valable aujourd’hui.

Varallo: un voyage à travers l’art et la culture

Le Sacro Monte de Varallo

Varallo accueille le plus ancien (1491) Sacro Monte de l’Italie septentrionale et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2003. Conçu et voulu par le franciscain milanais Bernardino Caimi comme une reconstitution des Lieux Saints de Palestine, à une époque où les Croisades étaient un obstacle au pèlerinage vers des terres lointaines, il a été agrandi jusqu’au XVIIe siècle.

Le Sacro Monte de Varallo est composé de 44 chapelles, ornées de fresques, et d’une basilique merveilleusement immergées dans un verdoyant parc naturel.

Des artistes et artisans locaux connus non seulement en Valsesia ont travaillé sur le Sacro Monte: citons, entre autres, Gaudenzio Ferrari, Giovanni d’Enrico, Antonio d’Enrico (le Tanzio ou Tanzio da Varallo), Tabacchetti et Francesco Mazzucchetti (le Morazzone). On peut admirer leur immense savoir-faire à l’intérieur des chapelles, ornées de fresques, qui serpentent en empruntant un parcours de rues et de petites places, enrichies de plus de 4000 personnages des fresques et d’environ 800 statues représentant des scènes de l’Évangile.

Les églises de Varallo

En admirant les chefs-d’œuvre artistiques de la ville de Varallo, on ne peut pas ne pas citer Gaudenzio Ferrari: le plus grand représentant de l’école de peinture piémontaise du XVIe siècle qui entretenait une relation particulière avec Varallo, la ville où il a longtemps vécu et où lui ont été commandées des œuvres fondamentales. Citons le polyptyque de la Collégiale de San Gaudenzio, une splendide église construite sur un promontoire rocheux auquel on peut accéder par un imposant escalier surplombant la place principale de la ville dédiée à Victor-Emmanuel II. À l’intérieur de l’église de Sainte-Marie-des-Grâces se trouve un grand mur de fresques (dit mur de Gaudenzi) composé de 21 scènes représentant la vie du Christ; citons aussi la présence de plusieurs fresques dans la fascinante église de la Madone de Lorette, une petite chapelle située au commencement de la route en direction de Civiasco, à quelques pas du centre de Varallo.

Les musées

En plus d’abriter la Pinacothèque, qui conserve des exemples de peinture piémontaise et de la Valsesia du XVeau XXe siècle, le Palais des musées abrite également le Musée d’histoire naturelle Pietro Calderini consacré à l’histoire naturelle et géologique de Varallo et de la Valsesia. Mais la ville de Varallo possède également d’autres musées: la Maison-musée Cesare Scaglia qui rassemble des œuvres, des meubles, des livres, des bijoux et des souvenirs de l’artiste de l’époque; le Musée de l’énergie qui offre la possibilité d’observer certaines des plus grandes machines à vapeur d’Europe, utilisées dans l’industrie de la transformation du coton; le Musée de la pêche qui abrite des équipements d’époque représentatifs des différentes techniques pratiquées dans la vallée et des particularités liées à la faune aquatique locale; le Musée Comola en l’honneur d’Ignazio Giovanni Comola, avec ses collections de portraits à l’huile, de vues de Rome, d’objets divers et de souvenirs de famille; enfin le Musée ferroviaire valsésian, dont le butest de mettre en valeur et de maintenir la mémoire historique du patrimoine ferroviaire local.

L’art contemporain a également sa place à Varallo: le Projet WARAL Art Urban est en fait une initiative qui voit l’installation de peintures murales artistiques au centre-ville en créant un dialogue idéal avec la riche tradition culturelle du lieu.

Architecture d’époque

Le vieux centre-ville est constitué d’un ensemble de rues commerciales des siècles passés, appelées Contrade Storiche, qui portent encore une trace bien visible de l’ancien urbanisme, embellie par des cours, des portiques, des fresques et des balcons. Plusieurs demeures historiques peuvent être observées dans la ville: en particulier, le Palais Scarognini D’Adda, un bâtiment du XVe siècle qui a été remanié au XVIIe siècle, et le Palais Racchetti, abritant aujourd’hui la bibliothèque municipale Farinone-Centa, qui borde un ancien noyau de la ville, qui s’étend autour des anciennes prisons de la circonscription territoriale, et se caractérise par des ruelles étroites qui offrent un aperçu de l’architecture avec des boutiques et des loggias. L’avenue Roma, au cœur du centre-ville, abrite l’ancien couvent des Ursulines, datant de la Renaissance mais modifié au fil des siècles, et les majestueuses villas du XIXe siècle qui rappellent le haut niveau culturel atteint par la ville à cette époque.

Artisanat et œnogastronomie

La Boutique de l’artisanat est le lieu qui rassemble les objets artisanaux typiques de la Valsesia: citons le puncetto, une dentelle unique réalisée avec un seul fil de coton et une aiguille, les scapin, typiques pantoufles Walser chaudes et résistantes, mais aussi la sculpture sur bois et le travail de la pierre ollaire.

La gastronomie typique est née de la rencontre des goûts et des saveurs des régions environnantes: le riz provenant des plaines du bas Verceil, le vin, rouge et robuste des terroirs de Gattinara, Bramaterra et Coste della Sesia ainsi que les produits laitiers de la Valsesia, parmi lesquels se distinguent les délicieux fromages alpins.

Activités sportives

Les amateurs de sport et de bien-être en plein air trouveront à Varallo et ses environs un terrain fertile pour vivre leurs passions au contact de la nature.

Les passionnés de trekking ont à leur disposition des itinéraires de moyenne altitude, bien balisés par le CAI (Club Alpin Italien) de Varallo, adaptés à tous.

Il existe également deux géosites du Super volcan du Sesia, faisant partie du Réseau international des géoparcs de l’UNESCO.

La vallée est également réputée pour ses cours d’eau: les tronçons de la Sesia sont particulièrement adaptés à ceux qui veulent s’essayer aux sports nautiques tels que le rafting, le canoë et le kayak pour la première fois.

Le fleuve est également très riche en poissons: une partie du fleuve Sesia et du torrent Mastallone est protégée par la Société de la Valsesia des pêcheurs sportifs qui préserve le patrimoine piscicole du fleuve et de ses affluents, en permettant aux amateurs de pêche classique et de pêche à la mouche d’en profiter sur fond de paysages évocateurs.


Sacro Monte de VaralloDétail chapelle CrucifixionMusée de l'EnergieAperçu de VaralloScapinQuartiers historiquesPont de Morca