Liste des communes

Crescentino

L’histoire médiévale de Crescentino commence formellement en 1242, avec la construction, de la part de la commune de Vercelli, d’un bourg franc. Cependant, ce toponyme a des origines plus anciennes: c’est le diminutif du prénom latin Crescense. Des mémoires médiévales de l’ancienne bourgade, il reste la configuration urbaine àcastramentum.

La Tour Civica  fut bâtie entre la fin du XIVème siècle et le début du XVème. Dans la cellule du beffroi se trouve la plus grande cloche de la province de Vercelli: la Crescentina. Sur la place se trouve la façade du seizième de l’église Paroissiale de la Beata Vergine Assunta bâtie, dans sa forme première, au XIIIème s.

En sortant de l’église paroissiale, en Via Dappiano on y trouve la Confrérie de San Bernardino, la plus ancienne des confréries de Crescentino. La Confrérie de San Michele sedresse dans la Via De Gregori, tandis que dans la Via San Giuseppe nous rencontrons la Confrérie de San Giuseppe.

Avant de quitter le village, il faut faire une dernière halte à l’église du cimetière de San Pietro. En style roman, elle fut bâtie entre le XIème et le XIIème siècle par les moines bénédictins de San Genuario.

SAN GENUARIO

Ce fut par le passé le plus ancien centre monastique bénédictin au cœur de la forêt résiduelle de Lucedio dans la plaine du Pô. La première communauté monastique se développa autour de la personne du chevalier lombard Gauderi en 707. Ayant porté un autre nom, l’abbaye prit ensuite le nom de «San Genuario» après le don supposé de la part de Lothaire Ier des reliques de ce saint.L’abbaye bénédictine subit un profond déclin provoqué par la fondation de l’abbaye voisine de Lucedio. De nos jours, il ne reste plus grand chose du complexe monastique bénédictin. La partie restante de l’ancienne structure a été englobée dans la Cascina Badia, derrière l’église paroissiale.

À l’extrême sud du bourg demeure encore l’imposant édifice du Château (aujourd’hui propriété privée), avec une tour circulaire évocatrice entourée d’un petit bâtiment en forme de quadrilatère appelé «rocca» (forteresse).

L’église paroissiale actuelle date du dix-septième siècle et se dresse à l’endroit où se trouvait l’ancienne abbaye, plus grande. Elle présente une belle façade du XVIIe s. et de l’extérieur il est possible de voir des ruines, très intéressantes, de l’ancienne structure, dont il reste le clocher et l’abside de style roman. L’intérieur mérite également une visite: bien que remanié, il conserve les lignes de la structure d’origine du XIIe siècle. L’abside et les absidioles latérales évoquent l’architecture monastique; les autels latéraux sont beaux, celui de la nef droite est tout particulièrement important pour son devant du dix-huitième orné de marqueteries polychromes.


Torna alla lista dei comuni