Chiesa di Sana Maria delle Grazie

L’église de Santa Maria delle Grazie


Située au pied de la pente qui mène de la Piazza Gaudenzio Ferrari au Sacro Monte et flanquée du couvent de l'ordre des Sœurs Missionnaires de Jésus Prêtre Éternel, Santa Maria delle Grazie est considérée comme le prologue de l'expérience au Sacro Monte. Son histoire est étroitement liée à l'ancienne communauté franciscaine dirigée par le père Bernardino Caimi, à qui l'on doit la fondation du complexe du Sacro Monte de Varallo.


L’histoire et les origines


L’église a été construite presque en même temps que le complexe architectural du Sacro Monte. C'est à la fin du XVe siècle, entre 1486 et 1493, au pied de l'itinéraire de dévotion du Sacro Monte, que, sur l'ordre de Bernardino Caimi, les travaux de construction de l'église de Santa Maria delle Grazie et du couvent franciscain qui lui est annexé débutent. Le bâtiment a été construit selon des formes simples du gothique tardif et a conservé les caractéristiques architecturales des églises conventuelles franciscaines, avec une grande séparation (appelée « tramezzo » ou cloison) dont la fonction était de séparer l'espace réservé aux moines de celui ouvert aux fidèles. En 1513, Gaudenzio Ferrari a peint l'une de ses œuvres d'art les plus précieuses sur ce mur de séparation : une grande fresque encore connue aujourd'hui sous le nom de « Parete Gaudenziana ».


La Parete Gaudenziana


Considérée comme un monument d'importance nationale et un chef-d'œuvre incontesté de la peinture de la Renaissance entre le Piémont et la Lombardie, la Parete Gaudenziana est une incroyable fresque qui couvre toute la cloison de l'église. Gaudenzio Ferrari a choisi de représenter des scènes de la vie et de la passion de Jésus, en commençant par l'Annonciation et en terminant par la Résurrection, en les divisant en 21 fresques ou panneaux qu'il réalisa de main de maître. Il est impossible de ne pas être enchanté par la majesté de l'œuvre : la paroi fait 8 mètres de haut et plus de 10 mètres de large. Il est également impossible de ne pas remarquer la correspondance parfaite entre les scènes représentées sur la Parete Gaudenziana et les représentations à l'intérieur des chapelles qui parsèment le Sacro Monte, comme pour nous rappeler que les deux lieux font partie d'un seul et même projet et que le chemin d'ascèse spirituelle du Sacro Monte trouve ici son véritable début.

Statua di Gaudenzio FerrariLa Parete Gaudenziana