L’abbaye de Saint André

L’abbaye de saint André

Construite en seulement 8 ans, l’abbaye de saint André représente non seulement un extraordinaire mariage architectural de différents styles qui s’articulent avec grâce et une harmonie incomparable mais aussi, depuis plus de huit cents ans, le majestueux symbole de Verceil.

L’abbaye de saint André: entre art gothique et art roman

L’abbaye de saint André a été construite entre 1219 et 1227, grâce à la volonté et aux fonds du cardinal Guala Bicchieri, descendant d’une des familles les plus nobles et les plus puissantes de Verceil et habile diplomate de l’époque. De l’architecture romano-gothique, saint André surprend par sa majestueuse légèreté, son élégance formelle et ses détails de construction. Bien que le nom de l’auteur du projet soit encore mystérieux, sa particularité architecturale réside dans l’union parfaite entre les lignes romanes de l’Italie du Nord et le style gothique de l’autre côté des Alpes. Bien qu’elle ait subi d’importantes rénovations au cours des siècles, saint André conserve encore le charme et les caractéristiques uniques qui en font l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’architecture romano-gothique au monde.

La basilique

De l’extérieur, la basilique apparaît imposante, caractérisée par quatre structures verticales: les deux tours frontales, la tour lanterne et le clocher latéral. L’accès à la basilique se fait par trois splendides portails surmontés de merveilleuses lunettes de l’école de Benedetto Antelami. L’effet chromatique créé par les différents matériaux utilisés pour la construction est remarquable: le gris-vert de la pierre de Valsesia qui recouvre la plus grande partie de la façade; le blanc du grès des petites colonnes et des chapiteaux des loggias; le rouge des briques qui s’élèvent au sommet des tours.

L’intérieur, sobre et dépourvu de mobilier, est de proportions solennelles et est éclairé par de magnifiques rosaces et fenêtres, qui mettent en valeur la succession de matériaux et de lignes de construction rouges et blancs. Les trois grandes nefs, divisées par de larges arcs brisés soutenus par des piliers cylindriques, se terminent par un très haut transept où, au milieu, se dresse la majestueuse tour lanterne octogonale. Sur les côtés du presbytère, qui abrite un chœur en bois précieux du XIVe siècle, se trouvent quatre chapelles absidiales. Parmi celles-ci, la plus intéressante est celle qui abrite le monument funéraire de Tommaso Gallo, le premier abbé de saint André.

Le cloître et la salle capitulaire

À côté de la basilique se dresse le complexe de l’abbaye qui abritait les habitations et les locaux utilisés par les moines. Les premiers à être appelés par le cardinal Guala Bicchieri à gouverner l’abbaye sont les chanoines augustins de saint Victor de Paris, qui furent ensuite remplacés, en 1467, par les chanoines réguliers de Latran, qui gouvernèrent l’abbaye jusqu’au XXe siècle.

La salle capitulaire

La salle, considérée comme l’une des plus belles d’Italie, est ainsi appelée parce qu’elle était le lieu où se réunissait le Chapitre, le corps collégial des moines. Elle possède un plan carré couvert de voûtes nervurées reposant sur quatre colonnes centrales en pierre, et conserve deux fresques attribuées à Bernadino Lanino, un peintre de Verceil du XVIe siècle. Outre sa beauté, la salle revêt une importance historique considérable pour la ville: c’est ici qu’en 1310, en présence de l’empereur Henri VII de Luxembourg, la paix fut conclue entre les Guelfes et les Gibelins de Verceil.

Le cloître

Bien qu’il ait subi d’importantes rénovations au cours des siècles, le cloître apparaît encore aujourd’hui comme un environnement chaleureux, un lieu de paix et de méditation. Fermé sur trois côtés par les bâtiments de l’abbaye et sur un côté par la basilique elle-même, il conserve un magnifique portique avec des cadres en terre cuite et des peintures du XIVe siècle. Au centre du cloître se trouve un puits d’où l’on peut jouir d’une vue d’ensemble spectaculaire sur l’abbaye de saint André.
Abbaye de Saint AndréÀ l'intérieur de l'Abbaye de Saint AndréCloître